Voir des femmes girafes en Thaïlande ?

SONY DSC
Femmes girafes

Les femmes girafes sont issues de la tribu Karen, une minorité ethnique originaire de Myanmar (Birmanie). En 1990, pour fuir le conflit avec le régime birman, une grande majorité de ce peuple a fini par migrer vers le nord de la Thaïlande.

Tout le monde a cette image très particulière de ces femmes multipliant les anneaux autour du cou.

En effet, ces femmes portent des colliers-spirales en laiton enroulé autour du cou pour respecter une très vieille tradition. Et je dois dire que c’est assez impressionnant de rencontrer ces femmes, cette pratique étant tellement intrigante pour nous occidentaux !

◊ Pourquoi portent-elles ce collier ?

On ne connaît pas bien l’origine de cette pratique, certains avancent que le « long cou » est un signe de beauté pour les Padaung, d’autres y voient une volonté de protéger ces femmes contre les morsures de tigres, autrefois très présents dans cette région de Thaïlande.

◊ Cela concerne toutes les femmes ?

C’est autour de l’âge de cinq ans que les fillettes reçoivent leur premier collier-spirale et celui-ci est remplacé par une spirale plus longue au fur et à mesure de leur croissance.

Ainsi, tous les deux ou trois ans la spirale est remplacée, jusqu’à atteindre une dimension maximale de 40 centimètres.

SONY DSC

◊ Est-ce dangereux ?

Contrairement à ce que l’on pense, la spirale que porte ces femmes ne repose pas sur les os du cou, mais sur les épaules. Ainsi les spirales n’affectent pas les vertèbres du cou pour les allonger mais pèsent sur les épaules, puis les côtes qui, avec le poids du collier, descendent alors vers le bas.

Certains colliers peuvent peser jusqu’à 20 kg !

Le port continu de ces colliers, a de forte chances de provoquer un affaiblissement des muscles du cou et des côtes, même si ces femmes peuvent parfaitement retirer ce collier contrairement à certaines croyances populaires !

◊ Où voir des femmes girafes ?

Si vous avez envie de rencontrer les femmes girafes lors de votre étape à Chiang Mai, je vous invite à organiser cette excursion par vos propres moyens.

Car malheureusement, beaucoup de tours-opérateurs qui proposent cette rencontre vous envoient dans des villages construits de toute pièce par les agences de voyages pour servir d’attraction touristique. Dans ces villages, les femmes sont placées loin de leur famille pour être exhibées comme des bêtes de cirque aux touristes…

Pour éviter les mauvaises surprises, vous pouvez par exemple louer un scooter pour la journée et vous rendre dans le village de Ban Mai Nai Soi, près de la ville de Mae Hon Song, qui est le plus important regroupement de réfugiés Karen.

Ces tribus ne vivent pour la plupart que du tourisme et de la vente de leur artisanat fait main, donc si vous souhaitez contribuer à leur pérennité vous pouvez acheter un foulard ou un bijou fait main.

SONY DSC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :